Beauté visionnaire
Beauté visionnaire

Silicones, huiles minérales and co : décryptage

Souvent décriés, les silicones peuplent pourtant les soins cosmétiques conventionnels. Mais ils ne sont pas les seuls éléments chimiques à éviter dans vos produits. Les huiles minérales et les polymères doivent aussi retenir votre attention. Décryptage...

Les silicones

En cosmétique, les silicones sont utilisées pour assurer la texture glissante des soins du visage ou des cheveux. Obtenus à partir du silicium mêlé à de l'oxygène, on peut les assimiler à des matières plastique. On les retrouve sous de multiples formes, des plus liquides (pour les implants mammaires ou sous la peau) aux plus solides (pour les polymères plastiques dans le mobilier par exemple).
Les silicones sont très présentes dans la cosmétique conventionnelle, notamment dans les shampoings et le maquillage. Faciles à intégrer dans les formules, elles ne sont pas nocives pour la peau, bien qu'elles aient un effet occlusif assez prononcé. Leur particularité est de laisser un film sur la peau afin de corriger son aspect ou de l'assouplir. Mais elles n'ont pas de propriétés vraiment notables pour la peau.

Les huiles minérales

Les huiles minérales sont issues du raffinage pétrolier et plus précisément de la distillation de la houille, du pétrole ou de certains schistes. On les retrouve dans l'industrie mécanique comme lubrifiants ou huiles de moteurs...
Mais ne vous inquiétez pas (trop), car afin de les utiliser en cosmétique, les huiles minérales sont traitées dans le but de les rendre stables, incolores, inodores et surtout « propres » à la consommation. Après leur transformation, on obtient des ingrédients comme la fameuse paraffine, par exemple. Ces huiles-ci n'ont également pas un réel intérêt sur la peau, si ce n'est, qu'en créant encore une fois un film sur la peau, elles la gardent artificiellement hydratée.

Les polymères

Beaucoup de cosmétiques conventionnels, notamment le maquillage, contiennent des polymères. Tout comme les silicones, ce sont des matières plastiques. Leur propriété est de donner une texture "velours" aux produits. On peut aussi s'en servir en tant qu'émulsifiant dans une formule.
Comme les repérer dans la liste des ingrédients de votre soin ? Cherchez les sigles PEG ou PPG mais aussi les noms cellulose, polypropylène, crosspolymer.
Les polymères ne sont pas toxiques pour la peau, mais le fait qu'il soient issus de procédés chimiques engendre des conséquences néfastes pour l'environnement. Sa fabrication dégage en effet des gaz toxiques.

Par quoi sont-ils remplacés dans la cosmétique bio ?

En cosmétique bio, ces ingrédients sont interdits. On leur préfère les huiles végétales telles que l'huile de thé vert ou le jus d'aloé vera, bien plus hydratants et nutritifs. Pour en savoir plus sur ces ingrédients naturels et bio, un conseil : restez sur le blog ;)



Publié le jeudi 30 juin 2016
Partager cet article sur :
Retour

Newsletter

saisissez l'adresse mail sur laquelle vous souhaitez recevoir la newsletter


Perlanesse était à l’Espace
Glamour Chic - DPA Gifting
Suite des Pré-César 2017.

Perlanesse a eu l’honneur de faire partie de l’Espace Glamour Chic lors des pré-César ! Notre équipe a pu rencontrer et choyer les nommés et remettants. Retour en images sur cette aventure…


Découvrez l'évènement en images !